Lexique de la chirurgie
& de la médecine esthétique
Tel : 01 53 53 50 26        E-mail : Contactez nous

Chapitres : Mincir plus vite...

I – Mincir grâce à la médecine esthétique

Pour réussir à perdre vos kilos superflus et effacer les traces de la cellulite, pensez à la médecine esthétique ! Grâce à ses méthodes et technologies de pointe, vous pourrez accéder à la silhouette dont vous rêvez !

Adiposculpture

L'adiposculpture est une méthode de médecine esthétique qui va vous permettre de supprimer les cellules graisseuses trop importantes, au même titre qu'une liposuccion, les contraintes en moins.

L'adiposculpture vous permettra de perdre jusqu'à 30% de la zone traitée, de manière très efficace et sans aucune cicatrice !

En 2011 :
Avec plus de 1000 ADS réalisées en 12 ans, sans l'ombre d'un soucis, le Dr Guy Haddad peut affirmer que cette technique est la seule qui vous permettra d'éviter la liposuccion sous anesthésie générale. Simple, logique, d'une totale innocuité (sans aspiration ni injection de produits lysants), elle va réduire en moyenne de 30% la zone traitée !

La technique :

Le principe d'adiposculpture se décompose en 4 phases, qui vont être déterminées en fonction des cas à traiter.

  • 1ère phase : la cryofixation

Avant de commencer l'adiposculpture, le médecin va refroidir la zone traitée par cryofixation. La zone traitée va ainsi être anesthésiée, mais le froid aura également un effet les artères, évitant ainsi les saignements.

  • 2e phase : anesthésie locale

Une anesthésie locale est pratiquée pour que l'intervention se passe dans les meilleures conditions possibles et que le patient ne ressente aucune douleur.

  • 3e phase : désolidarisation des adipocytes

Le médecin va utiliser une canule appelée ScultFace pour désolidariser les cellules (adipocytes) responsables de la cellulite. Le médecin va d'abord suivre un schéma en étoile, pour partir ensuite entre 1 et plusieurs points, pour terminer la désolidarisation. Les cellules vont être séparées de leurs organes vitaux, pour s'éliminer progressivement.

Cette méthode est née après l'observation des injections de graisse. En effet, lors d'une injection de graisse (prélevée sur le patient lui même) , 30% des cellules avaient tendance à disparaître, notamment à cause de leur désolidarisation par rapport aux autres. C'est ce principe qui a été appliqué à la médecine esthétique.

Avec cette méthode, aucune lyse immédiate n'est constatée. En effet, les cellules vont progressivement se désagréger pour disparaître radicalement.

  • 4e phase : drainage lymphatique (optionnel)

En fonction des résultats des 3 premières phrases, le médecin peut décider d'effectuer un drainage lymphatique, pour améliorer la circulation des cellules. Il s'agit d'un désengorgement cutané.

Retour au sommaire